Le M-Disc c'est quoi?

Numériser c'est bien, mais conserver longtemps c'est mieux.

Quelle est la durée de vie de vos films archivés ?

 

La numérisation ne s'improvise pas n'importe comment. En effet, beaucoup de prestataires peu scrupuleux utilisent des DVD ordinaires dont les colorants s'estompent au fil du temps , vous risquez  de ne plus pouvoir les lire du tout dans les 5 ans qui suivent.

SUPER8FRANCE.com ne fait pas partie de ceux là. C'est pourquoi, nous vous offrons ce qui se fait de mieux en support

avec maintenant le M-Disc, le nouveau standard de stockage permanent pour le DVD qui ne s'oxyde pas.

 

DVD ordinaire et DVD M-disc, la comparaison

A gauche, un DVD ordinaire avec sa couche de colorant organique, qui peut se fissurer, s'oxyder au fil du temps et être altérée par des températures élevées et à droite un DVD M-Disc. La nouvelle couche de stockage du DVD M-Disc  est entièrement composée d'une couche minérale inorganique. Cette couche reste identique jusqu'à 500 °C, de plus elle reste stable en présence d'oxygène, d'azote, d'eau et autres produits chimiques nocifs qui peuvent être présents dans notre environnement ordinaire.

 Le problème de nos chers souvenirs étant la difficulté de les préserver durablement, le DVD M-DISC apporte une réponse et en plus permet également de garder une compatibilité de lecture.

Le M-Disc comme de la roche

Peut on dire que le terme comme de la roche soit approprié?

L'expression "comme de la pierre" est utilisé pour décrire la couche de données M-Disc, mais le disque est évidemment pas faite de roche. Alors, pourquoi cette description appropriée? 
 
La couche de données M-Disc possède plusieurs propriétés comparables à celles de la roche. La composition de la couche de données, sa morphologie, et les changements qu'elle subit au cours du processus d'écriture de données ont tous des parallèles présents dans la roche. Les roches sont composées de matériaux inorganiques qui sont généralement des oxydes de métaux et métalloïdes. Les composés communs trouvés dans les roches comprennent le dioxyde de silicium, l'oxyde d'aluminium, les aluminosilicates, et plus. De nombreux composés plus complexes sont également présents, y compris des éléments tels que le carbone, l'azote, le potassium, le calcium, le fer et d'autres métaux, et ainsi de suite. Tous ces composés sont des solides qui  à une température à plus d'un millier de degrés Celsius, dans la plupart des cas, sont tous chimiquement stables à l'oxydation, aux effets de l'eau, et d'autres environnements chimiques corrosifs ou agressifs.

La comparaison de la couche de données M- Disc avec de la roche naturelle est valable sur de nombreux points . Ce n'est pas par hasard. L'intention des scientifiques et des ingénieurs qui ont développé le M- Disc était de développer l'équivalent numérique moderne de la gravure dans la pierre. Les caractéristiques et fonctionnalités qui permettent à un rocher de survivre pendant des dizaines de milliers d'années sans changement ont été l'inspiration pour ce produit .

La couche de données inorganique du M-Disc

Elle est entièrement composée de matériaux inorganiques et des composés y compris les métaux et métalloïdes . Il contient plusieurs des matériaux et des composés communs aux roches comprenant des oxydes de silicium et des métaux rares de la terre. Il devient un solide à partir de la température ambiante à plus de 500 ° C et il est stable en présence d' oxygène, d'azote , d'eau et d'autres substances chimiques nuisibles qui peuvent se trouver dans des environnements ordinaires.

Le rapport sur la durabilité du M-disc

Voici le rapport conforme à l'ISO / IEC 10995 Programme d'essai standard pour déterminer la durée de vie de conservation des données prévue de la technologie M -DISC
Une nouvelle norme a été établi dans le stockage de données numériques avec l'introduction de la famille M -DISC de supports optiques d'archives inorganique.

Tous les résultats confirme que le M -DISC a une durée de vie moyenne attendue de 1332 ans lorsqu'elles sont stockées dans des conditions normales de 25 ° C et 50 % d'humidité relative (HR). Les résultats du test montrent aussi le M -DISC effectue plus de 100 fois mieux que la meilleure solution de stockage de données numériques disponible.

Le test effectué chez Millenniata suit les lignes directrices et les normes qui sont définies par la norme ISO / IEC 10995 Test de Spécification strictes . Les conditions d'essai sont résumés dans le tableau ci-dessous  :

 N° du

test

 

  Test en condition de Stress

 Nombre de

DVD

 

 Durée d'incubation

Temps complet 

 Température C°

 % humidité

 Heures

 Heures

1

85

85

20

100-250 

650

2

85

70

20

100-250 

1150 

3

65

 85

20

100-250 

2100

4

70

75

20

100-250 

2500


PIE Sum 8 Max est la mesure du taux d'erreur des données lues pour un disque DVD. La valeur maximale spécifique dans le test est 280. Aussi le lecteur de DVD typique lira  plusieurs fois ce taux d'erreur, cette valeur est  spécifique dans la norme ISO / IEC 10995 standard  est utilisé comme l'échec spécification d'echec dans ce test

 

Pour déterminer la durée de vie prévue du M- DISC. Tous les disques  sont analysées et comparées en fonction du temps écoulé dans le test . L'exécution de cette analyse pour les quatre conditions d'essai différentes ( voir le tableau ci-dessus ) permet une estimation scientifique de la durée de vie du disque en conditions de "stress" à températures élevées et à taux d'humidité hors norme contrairement aux  conditions normales de stockage estimées à 25 ° C et 50% HR (taux d'humidité).

Les résultats du test M- DISC affichés ci-dessous dans la figure 1 démontrent l'avantage du M-Disc concernant la durée de vie. Le maintien d'un taux d' erreur acceptable devient très évident dans les conditions de basse température  dans la  IEC 10995 norme ISO.

 Ceci est exactement ce qui est prévu avec le M -DISC.

Test d'erreur des DVD M-Disc

La Figure 2  ci-dessous met en évidence un autre des avantages significative la durée de vie de la M-DISC  avec le jitter qui est une mesure directe de l'exactitude du processus d'enregistrement de données sur le disque. Avec l' âge des disques, le jitter va généralement augmenter. Ces quatre cartes montrent la variation du jitter  à partir de l'âge de disque pendant le test , ce qui signifie une valeur de 0 indiquerait qu'il n'y avait pas de changement . Ces cartes mettent en évidence que les marques que les données enregistrées sont stables et précises sur le M -DISC dans des conditions extrêmes. Cette stabilité est la clé de la durée de vie exceptionnelle de rétention de données sur un DVD M-DISC .

Test jitter des DVD M-Disc

 

Ces figures 1 et 2 sont des valeurs moyennes représentatives pour l' ensemble de M -Discs exposés à chacune des conditions de test individuels . Les courbes de ces figures représentent un grand nombre de points de données. Suite à la procédure d'analyse mathématique  spécifique de l' IEC 10995 norme ISO , l' ensemble de la collection de points de données peut être traitée et réduite à une estimation de la durée de vie pour l'ensemble des conditions de stockage ( combinaisons de température de stockage et de l'humidité relative) . Bien que cette analyse mathématique est trop vaste et laborieux à décrire, les résultats sont présentés dans ce tableau ci-dessous en nombre d'années pour différentes conditions de stockage  :

 Taux d'humidité

 15°C

 20°C

 25°C

 30°C

 35°C

 40°C

30% RH

 16969

6880 

2875 

 1237

547 

248 

50% RH

7865 

3189 

1332

573 

253 

115 

70% RH

 3646

1478 

618 

266 

 117

 53

 

 Tests en vidéo :

Test avec des lasagnes


Test de solidité

 

Test à l'Azote liquide

Le premier support permanent au monde c'est le  M-Disc

 Un DVD M-Disc pour 1000 ans

 

 

 Batterie de tests réalisés par Millenniata

Puissance du Laser pour le M-Disc

Les DVD ordinaires utilisent un laser à faible puissance pour la gravure et des colorants organiques qui s'altèrent avec la chaleur, l'humidité et la lumière, la technologie M-Disc utilise une puissance laser plus forte pour une gravure profonde plus sûre et plus fiable.